ARCHIVES

 

  

« La nuit Louis Leloup »

le 14 octobre à 20 h

à la salle philharmonique de Liège.

              

   

Un maître verrier pour un souffle d’art aux multiples facettes.


Une soirée très particulière et exceptionnelle. Dans une salle de 800 places, Découvrir Louis Leloup dans ce que l’on appellerait aujourd’hui un show, entouré d’artistes aussi talentueux qu'éclectiques, c’est une  "première" qui ne se renouvellera pas. Louis Leloup, mondialement connu pour son art du cristal, vous le découvrirez en baryton.

Mieux même, il n’hésitera pas à s’entourer de deux sopranos exceptionnelles, Alexise Yerna et Naya Rodriguez Castinado. Louis Leloup, à leurs côtés refuse d’en rester sans voix et prend tous les risques,

un "voce à voce" garanti sur l’air de La Wally".
Les cinéphiles apprécieront tout autant car ce duo entre Louis et Naya renvoie à la musique de "Diva"
de Jean- Jacques Beineix.



Les amateurs d’opéra - Louis Leloup (la photo) -

nous rappelaient que cet art lyrique n’a rien d’élitiste et fait partie des sifflotements des ouvriers du bâtiment en Italie, ils dégusteront du Bizet, du Catalani, du Gounod, du Mozart, du Puccini, du Toselli et du Verdi.

Soirée où un artiste vous en fait découvrir d’autres, qu’il admire et avec lesquels il est aussi en osmose et amitié.

Jean Paul Lochet violoniste liégeois, ami d’enfance, a fait une très grande carrière en Italie aussi bien à la RAI, qu’au Vatican…

Un orchestre, un piano mais également en avant première, un film au titre presque SF,

"La rencontre des imaginaires". La projection se fera sur écran géant.

Le cinéaste Richard Robberechts a réalisé un film totalement inclassable dont, à la première vision, quand rien n’est peaufiné, que les textes et la musique doivent s’ajouter, laisse pantois.

Cela dure 52 minutes, le temps file et c’est beau.

Beau par les couleurs, beau par les techniques, beau par l’extrême simplicité de ce qui se révèle extrêmement difficile. C’est une luminosité.

 

Richard Robberechts en a fait un parcours et une histoire d’artistes.
Un film où des personnalités aussi différentes que Louis Leloup, verrier, Félix Roulin, sculpteur, Roger Somville, peintre, Gilles Monart, chorégraphe, Luc Baiwir, musicien, Virginie Thirion, comédienne construisent une histoire.

Une histoire de passions, d’engagements, de créations, de réflexions sur eux-mêmes et surtout sur le monde.

 

Nos artistes sont des ambassadeurs, des porteurs d’idées, des porteurs de paix et même si on l’oublie des exportateurs économiques de l’espace Wallonie et de l’espace francophone de Belgique.

 

Ce n’est pas par hasard si le film
«La rencontre des imaginaires » est reproduit à 1000 exemplaires qui ont pour vocation de faire connaître nos artistes.

Cette soirée se veut conviviale, ouverte, joyeuse et surtout destinée à tous ceux et toutes celles qui veulent découvrir un monde qu’ils connaissent peu et qui leur appartient en tant que citoyens du monde.

 

Les prix des places sont les prix habituels de l’OPL, les plus abordables coûtent le prix d’un ticket de cinéma et l’acoustique bat à platte couture celle de Forest National.

C’est une soirée jeune parce que tournée vers l’avenir.

 

Jean-Pierre Keimeul

 

"Proxi-Liège"

 


 

 

 

RETOUR ACCUEIL